Zazou

 

Belle relation entre un cheval minorquin et son propriétaire…

 

Zazou a donc été opéré...... je ne pouvais pas me résoudre de « l’endormir » Il a passé toutes les épreuves avec succès... opération, réveil, acceptation du plâtre, isolation dans la clinique (j’allais le voir tous les jours avec carottes et pommes pour la vitamine C). Pour le retour au Ranch, il est monté dans le van avec son plâtre sans problème en me suivant tranquillement, à la grande surprise des vétos....... qui disaient que c’est le candidat idéal pour cette opération..... peut-être, mais j’aurais préféré différemment ... .

Maintenant il reste en box avec calme, température tous les jours. Il n’a pas le droit de se déplacer, seulement dans le box et avec la possibilité de se coucher pour économiser les autres membres. Et ....pendant 8 semaines. Il faut qu’il tienne!!!!!!

Après radio, et peut-être autre plâtre.....en attendant d’aller, enfin au pré en boitant, mais vivant....pour brouter de la bonne herbe.

À moi de lui apprendre des tours et des démonstrations pour ne pas perdre le moral et garder son rang dans la cavalerie (c’était le chef).

Bien sûr, on ne pourra pas le monter (voir radio). Mais on ira se balader tous les deux à pied, en longues rênes ... à voir.

Voilà, ce que peut faire un Minorquins qui , je pense, à confiance en moi et au Ranch, il est donc capable de garder le moral.

Quand je l’ai vu tremblant et transpirant à la clinique, je pense qu’inconsciemment il se savait perdu, comme le serait un cheval sauvage dans la nature. Quand je l’ai aidé à se tenir et lui donnant des carottes, je l’ai vu se ressaisir et, peut-être comprendre qu’on était là pour l’aider surtout avec l’attelle. Toujours inconsciemment, il comprenait qu’on le sauverait...

 

Jean-François